Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Stéphanie Hochet, le blog officiel

Presse,présentation, analyse des romans, articles, interviews littéraires


La thématique de la perversité sur Paris-ci la Culture

Publié par Stéphanie Hochet sur 27 Septembre 2011, 16:56pm


  • A l'occasion de la sortie de La Distribution des lumières, Stéphanie Hochet a accepté de livrer un entretien passionnant au cours duquel elle revient sur les thèmes clés de son dernier roman : exil, langage, perversité, amour, sensualité. Son dernier roman donne la parole à trois personnages complexes liés par la perversité, opposés dans la douleur. Rencontre.

    « On écrit pour devenir quelque chose », Entretien avec Stéphanie Hochet

    A l'occasion de la sortie de La Distribution des lumières, Stéphanie Hochet a accepté de livrer un entretien passionnant au cours duquel elle revient sur les thèmes clés de son dernier roman : exil, langage, perversité, amour, sensualité. Son dernier roman donne la parole à trois personnages complexes liés par la perversité, opposés dans la douleur. Rencontre.

    Continue Reading...

  • Pasquale Villano a quitté son pays natal, l’Italie, dont il ne supportait plus la politique ni l’esprit. Il trouve refuge auprès d’Anna Lussing, jeune professeur de musique au lycée de Mortissieux, petite ville située au ban de Lyon. Pasquale ne se doute pas un instant que d’autres êtres s’intéressent à sa bien aimée : Aurèle, une adolescente qui se cherche loin des béatitudes de l’enfance, déjà ; et son demi-frère attardé, Jérôme. Aurèle nourrit en effet une passion obsessionnelle pour Anna Lussing dont on ne connaît pas exactement la réelle nature. Elle partage peu à peu cette passion dévorante avec Jérôme, qui, s’il est attardé, n’en éprouve pas moins des sentiments de plus en plus puissants. De ces quatre personnages, seule Anna, adulée entre tous, n’aura absolument pas voix au chapitre. Pour autant… sera-t-elle la seule victime du triangle ?

    Triumvirat des cieux mortels, à propos de La distribution des lumières de Stéphanie Hochet

    Pasquale Villano a quitté son pays natal, l’Italie, dont il ne supportait plus la politique ni l’esprit. Il trouve refuge auprès d’Anna Lussing, jeune professeur de musique au lycée de Mortissieux, petite ville située au ban de Lyon. Pasquale ne se doute pas un instant que d’autres êtres s’intéressent à sa bien aimée : Aurèle, une adolescente qui se cherche loin des béatitudes de l’enfance, déjà ; et son demi-frère attardé, Jérôme. Aurèle nourrit en effet une passion obsessionnelle pour Anna Lussing dont on ne connaît pas exactement la réelle nature. Elle partage peu à peu cette passion dévorante avec Jérôme, qui, s’il est attardé, n’en éprouve pas moins des sentiments de plus en plus puissants. De ces quatre personnages, seule Anna, adulée entre tous, n’aura absolument pas voix au chapitre. Pour autant… sera-t-elle la seule victime du triangle ?

    Continue Reading...

  • Cette première lecture de Stéphanie Hochet est une belle découverte. Le personnage de Karl se situe loin des clichés d'adolescence banale. Le fait qu'il fut atteint d'un cancer laissait craindre un certain pathétique romanesque mais il n'en est rien. Le plus cruel, dans le roman, n'est pas le mal, mais le personnage lui-même. « Combattre le mal par le mal ».

    Je ne connais pas ma force, Stéphanie Hochet

    Cette première lecture de Stéphanie Hochet est une belle découverte. Le personnage de Karl se situe loin des clichés d'adolescence banale. Le fait qu'il fut atteint d'un cancer laissait craindre un certain pathétique romanesque mais il n'en est rien. Le plus cruel, dans le roman, n'est pas le mal, mais le personnage lui-même. « Combattre le mal par le mal ».

    Continue Reading...

  • Voilà un bien joli titre pour nommer ce qu'est la vie d'un homme, poussé dans la vie par d'autres hommes avant lui, qui plus tard devra à son tour ériger chez l'autre vertu et sagesse.

    La lenteur initiatique, vue par Kim Ki-Duk

    Voilà un bien joli titre pour nommer ce qu'est la vie d'un homme, poussé dans la vie par d'autres hommes avant lui, qui plus tard devra à son tour ériger chez l'autre vertu et sagesse.

    Continue Reading...


  • [Présentation de l'éditeur : En 1903 à Ropraz, dans le Haut-Jorat vaudois, la fille du juge de paix meurt à vingt ans d'une méningite. Un matin, on trouve le cercueil...

    Le vampire de Ropraz, de Jacques Chessex

    [Présentation de l'éditeur : En 1903 à Ropraz, dans le Haut-Jorat vaudois, la fille du juge de paix meurt à vingt ans d'une méningite. Un matin, on trouve le cercueil...

    Continue Reading...

  • {Présentation de l’éditeur : Nous sommes en 1942: l’Europe est à feu et à sang, la Suisse est travaillée de sombres influences. A Payerne, rurale, cossue, ville de charcutiers « confite...

    Un juif pour l’exemple, de Jacques Chessex

    {Présentation de l’éditeur : Nous sommes en 1942: l’Europe est à feu et à sang, la Suisse est travaillée de sombres influences. A Payerne, rurale, cossue, ville de charcutiers « confite...

    Continue Reading...


  • A propos de L’apocalypse selon Embrun de Stéphanie Hochet (Prix Lilas 2009 pour Combat de l’amour et de la faim, chez Fayard) « Maman, maman ? Dis-moi qui t’inspire le...

    L’apocalypse maternelle

    A propos de L’apocalypse selon Embrun de Stéphanie Hochet (Prix Lilas 2009 pour Combat de l’amour et de la faim, chez Fayard) « Maman, maman ? Dis-moi qui t’inspire le...

    Continue Reading...

     

     

     

    Dossier à retrouver sur le site de Paris-ci la culture :

    http://www.pariscilaculture.fr/?s=perversité

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents