Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Stéphanie Hochet, le blog officiel

Presse,présentation, analyse des romans, articles, interviews littéraires


Olivier Schittenhelm, libraire, a lu "Les Ephémérides"

Publié par Stéphanie Hochet sur 2 Mars 2012, 16:54pm

Catégories : #Les Éphémérides

 

 

Stéphanie Hochet, (c) Fred Postel« Je pouvais espérer vivre encore une année, un an et demi au mieux. Et puis, il y eut l’Annonce. La plus grande menace des dernières décennies lancée à l’Occident, celle avec laquelle tout le monde était censé vivre, le premier enjeu métaphysique qui ne serait pas un choix mais un enfer déposé sur terre que chacun devait aménager à sa façon. » (Simon Black dans le dernier roman de Stéphanie HochetLes Éphémérides, en librairie le 7 mars 2012). Stéphanie Hochet fait partie des écrivains sans concession, toujours capables de se renouveler, mais dont l’œuvre forme un ensemble cohérent. Avec son nouveau livre, Les Éphémérides, elle nous offre un roman polyphonique abouti, à l’écriture irréprochable.

A venir : rencontre avec Stéphanie Hochet pour son nouveau roman, Les Éphémérides.

Le dernier roman de Stéphanie Hochet, Les Éphémérides

« Les dents étaient demeurées humaines, elles avaient conservé le rire. Un reste de cri semblait bruire dans la bouche ouverte. »
(L’Homme qui rit, Victor Hugo)

Tara vit à côté de Glasgow, dans la campagne écossaise, avec sa compagne Patty. Ensemble, elles élèvent des « Dogs », une nouvelle espèce de chiens. Des bêtes avec lesquelles il faut prendre certaines précautions, même pour les nourrir. Pourquoi recherchent-elles, en leur faisant faire des croisements, la « race parfaite » ? Tara travaille le soir dans un club assez spécial. Elle est « spécialisée » d’ailleurs. Elle a affaire à une clientèle haut de gamme, fidèle, à des hommes dont, pour une séance libératrice, elle extirpe de précieuses informations. La vie de Tara et Patty semble rodée, mais le retour d’Alice, une française avec laquelle Tara a eu une aventure quelques années auparavant, va bouleverser leur quotidien. Tout comme l’Annonce va bouleverser leurs existences…
Simon Black vit à Londres. Peintre, il vend surtout ses toiles à « de riches homos friqués » et recherche constamment à faire autre chose, à se dépasser. Il va même jusqu’à inventer une machine très spéciale qu’il utilisera sur lui-même, pour restituer sur ses toiles une image de cri, expression physique qui le passionne. A 44 ans, Simon va découvrir qu’il a un cancer et qu’il n’en n’a plus pour très longtemps à vivre. Cela va provoquer en lui de nombreuses réactions bien sûr, dont certaines plutôt surprenantes, mais tout est question de contexte…tout dépend désormais de l’Annonce…
La suite sur le site de La Toile de Pandore :

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents