Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Stéphanie Hochet, le blog officiel

Presse,présentation, analyse des romans, articles, interviews littéraires


Biographie-Bibliographie-portraits libres de droit

livres-S.H-jpg

Biographie Stéphanie Hochet

 

 

Née en 1975 à Paris, Stéphanie Hochet est romancière, essayiste et journaliste culturel au Jeudi du Luxembourg.

 Elle publie son premier roman, Moutarde douce (Robert Laffont) à l’âge de 26 ans. Puis aux éditions Stock : Le Néant de Léon (2003), L’apocalypse selon Embrun (2004), et  Les Infernales (2005).

 

Je ne connais pas ma force, récit des dérives idéologiques d’un adolescent atteint d’une tumeur, paraît en 2007 aux éditions Fayard. Elle reçoit le Prix Lilas en 2009 pour Combat de l’amour et de la faim (Fayard), une traversée des États-Unis au début du XXème siècle aux côtés d’un aventurier de l’amour sans foi ni loi.

 

 La distribution des lumières, roman sur les tentations dangereuses de l’adolescence entre cruauté et candeur, paraît aux éditions Flammarion pour la rentrée littéraire en septembre 2010 et obtient le Prix Thyde Monnier de la Société des Gens de Lettres.

 

Ses romans explorent les dérèglements humains, s’aventurent parfois du côté du fantastique. Après Les éphémérides (Rivages, 2012), fable pré-apocalyptique,  elle questionne avec Sang d’encre (Les Busclats, 2013) la fascination d’un homme pour les tatouages.

 

Éloge du chat (Léo Scheer, 2014), son premier essai littéraire, se présente tel un petit « traité de la souplesse » inspiré par la place du félidé dans la littérature.

 

Un roman anglais (Rivages 2015), qualifié de roman post-victorien, évoque implicitement le journal de Virginia Woolf.

 

Elle a également participé à des projets collectifs comme Collection irraisonnée de préfaces à des livres fétiches publié en 2009 chez Intervalles, Dans la tête de Nicolas Sarkozy pour lequel elle écrit « Je » est bon parce qu’il est moi, texte publié dans Libération en juillet 2009 puis aux éditions du Seuil. Et Dictionnaire des séries Télé, éditions Philippe Rey, sorti en octobre 2011.

 

Stéphanie Hochet Biography 

Born in 1975, Stéphanie Hochet is a writer and a journalist for literary reviews.

At 26, she published her first novel :

 Moutarde douce, Robert Laffont in 2001.

Other novels :

Le Néant de Léon, Stock, 2003.

L’apocalypse selon Embrun, Stock, 2004

Les infernales, Stock, 2005

Je ne connais pas ma force, Fayard, 2007

Combat de l’amour et de la faim, Fayard 2009. Prix Lilas 2009.

La distribution des lumières, Flammarion, 2010. Prix Thyde Monnier de la Société des Gens de Lettres 2010.

  Les Éphémérides, Rivages, 2012.

 Sang d'encre, Les Busclats 2013 

 (The publishers for Les Busclats publish already well-known writers)

 

A first literary essay : Eloge du chat at Léo Scheer publisher, april 2014

 

Un roman anglais (Rivages 2015), inspired by Virginia Woolf's diary is a fiction taking place in 1917 in London and in the Sussex.

 

 She was one of the writers for :

Collection irraisonnée de préfaces à des livres fétiches,Intervalles, 2009

Dictionnaire des séries Télé, éditions Philippe Rey, 2011.

 

 

 

Literary prizes : 

Combat de l’amour et de la faim, Fayard 2009. Prix Lilas 2009.

La distribution des lumières, Flammarion, 2010. Prix Thyde Monnier de la Société des Gens de Lettres 2010.

 

 

 

She reports on books and cultural exhibitions for the newspaper Le Jeudi du Luxembourg, and did for Libération.

 

 

 Les portraits suivants sont libres de droits et peuvent être utilisés pour des articles et des médias internet.

    

copyright Niky

copyright Niky

Copyright Stanislas Kalimerov, 2015 et Copyright Niky 2016 pour les 3 dernières
Copyright Stanislas Kalimerov, 2015 et Copyright Niky 2016 pour les 3 dernières
Copyright Stanislas Kalimerov, 2015 et Copyright Niky 2016 pour les 3 dernières
Copyright Stanislas Kalimerov, 2015 et Copyright Niky 2016 pour les 3 dernières
Copyright Stanislas Kalimerov, 2015 et Copyright Niky 2016 pour les 3 dernières
Copyright Stanislas Kalimerov, 2015 et Copyright Niky 2016 pour les 3 dernières

Copyright Stanislas Kalimerov, 2015 et Copyright Niky 2016 pour les 3 dernières

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents